Sherwood de TVNZ et The Old Man de Disney + parmi les grands spectacles à diffuser ce week-end

Les nouvelles émissions et films parfaits à regarder ce week-end sont couverts dans le dernier épisode du podcast Stuff to Watch.

C’est une écoute énergique et optimiste, 10 minutes au total, conçue pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre week-end.

Vous pouvez écouter en cliquant sur le lecteur ci-dessous, ou le trouver partout où vous obtenez vos podcasts, Apple, Spotify et le reste.

Suivez l’émission dans votre lecteur de podcast et vous serez alerté des nouveaux épisodes. Vous pouvez même le télécharger pour l’écouter plus tard.

LE VIEIL HOMME (DISNEY+)

Liam Neeson a enfin de la concurrence. Il semblait que l’Irlandais du Nord avait eu une emprise vicieuse sur les rôles de messieurs matures avec un “ensemble de compétences très particulier” pendant plus d’une décennie. Mais alors que son pouvoir d’attraction, son amplitude de mouvement et, surtout, ses scripts ont diminué ces derniers temps, le public s’est demandé qui pourrait l’usurper pour la couronne vieillissante de l’homme d’action. Entrez peut-être un concurrent improbable : le Dude lui-même, Jeff Bridges.

Dans son premier rôle à l’écran depuis Bad Times à l’El Royale en 2018 et faisant ses débuts en tant que personnage récurrent à la télévision, l’homme de 72 ans est électrique et convaincant dans le rôle de Dan Chase dans ce thriller en sept épisodes.

Chase, un ancien agent de la CIA, est soudainement bouleversé lorsqu’il tue un assassin qui fait irruption chez lui dans le nord de l’État de New York.

Ce qui suit est un visionnage vraiment captivant et addictif.

SEULS MEURTRES DANS LE BÂTIMENT (DISNEY+)

L’un des programmes les plus remarquables de 2021 revient, et toujours aussi addictif.

Les mésaventures de Charles Haden-Savage (Steve Martin), Oliver Putnam (Martin Short) et Mabel Mora (Selena Gomez) continuent, alors qu’ils tentent d’enquêter sur un autre décès dans leur complexe d’appartements à New York : The Arconia.

Comme démontré lors de sa première exécution, Seuls les meurtres dans le bâtiment est un triomphe plein d’esprit, captivant et complètement divertissant dont les délices résident dans les détails et les interactions des personnages.

Et, comme on peut s’y attendre d’un scénario de Martin, il regorge de bons mots intelligents, d’un potentiel de comédie physique et d’apartés caustiques, alors que notre trio disparate se moque, se bat et tente de résoudre encore plus de mystères, avec des résultats hilarants.

Amy Shumer, Cara Delevingne et une Shirley MacLaine dévergondée dans le mélange ajoute une bonne quantité de saveur supplémentaire, tandis qu’il y a beaucoup de rebondissements, de virages, de rappels et d’interconnexions inattendues pour vous garder sur vos gardes.

CHOSES

Huit grands spectacles à diffuser ce week-end.

LIRE LA SUITE:
* Équipe de questions : Richard Ayoade et ses amis réécrivent de manière hilarante l’émission de panneaux
* Moon Knight : L’aventure hilarante de Disney+ met en scène le merveilleux Oscar Issac
* The Chase USA : plus d’argent, plus de péril, mais pas aussi amusant
* Bridgerton : Non Duke, pas de problème car la saison 2 de Netflix est tout aussi effrontée

Bbc

Sherwood est maintenant disponible en streaming sur TVNZ +.

SHERWOOD (TVNZ +)

Inspiré d’une paire de meurtres réels dans le Nottinghamshire en 2004, il s’agit peut-être du drame policier le plus convaincant du Royaume-Uni depuis Broadchurch.

Le créateur et scénariste James Graham (Quiz), dont la ville a été traumatisée par ces meurtres, a créé une étude de personnage vraiment addictive, un mystère et une procédure policière que vous ne pouvez pas vous empêcher d’essayer de débattre et de résoudre par vous-même.

30 ans se sont écoulés depuis la tristement célèbre grève des mineurs de 1984, mais les tensions sont toujours vives ici, avec des voisins et parfois même des familles divisées entre ceux qui ont franchi la ligne de piquetage et ceux qui ont suivi l’édit du syndicat national et ils ont maîtrisé les « briseurs de grève ». ” verbalement. et parfois de la violence physique. Même la police n’est pas vraiment la bienvenue non plus, sa gestion du conflit est toujours considérée comme brutale. Cela rend l’enquête sur la mort à l’arbalète d’un ancien mineur gréviste particulièrement sensible.

Il s’agit d’un drame peuplé d’une banque de talents chevronnés vraiment impressionnante et profonde: tout le monde, de David Morrissey, Joanne Froggatt et Alun Armstrong à Lesley Manville, Robert Glenister et un Stephen Tompkinson pratiquement méconnaissable.

LA VIERGE DES RÉSEAUX SOCIAUX (TVNZ+)

Ayant capté l’attention de la nation avec son enquête quelque peu loufoque sur l’affaire froide de 30 ans de Qui a tué Lucy le caniche ? En 2019, Kent Briggs est de retour avec un autre défi passionnant, quoique plus qu’un peu résolu.

Dans cette série documentaire en six parties, le “créatif” d’Auckland de la génération X tente de faire passer son jeu en ligne de zéro au statut de héros sur Internet en quelques mois seulement.

Bien qu’il y ait une certaine fascination et une certaine joie à regarder Briggs “crafter” et parfois simplement créer de manière catastrophique son public et son contenu d’appâtage de fans, c’est plus que juste Kiwi Jackass. Le style fly-on-the-wall, les verrues et tout cela signifie que nous voyons vos faux pas et vos frustrations alors que les heures passées à perfectionner le contenu, à rédiger des articles et à répondre à chaque commentaire vous ralentissent. Comme le dit Briggs lui-même, il s’agit d’une “courbe d’apprentissage intense et ciblée” et autant (sinon beaucoup plus) d’un avertissement sur la recherche de la renommée sur Internet que “comment réussir votre jeu sur les réseaux sociaux”.

Cependant, le véritable ingrédient secret de The Social Media Virgin vient des entretiens intimes sérieux et intelligents de Briggs avec des Kiwis qui ont réussi à attirer un large public en ligne.

TVNZ

The Social Media Virgin est désormais disponible en streaming sur TVNZ OnDemand.

L’ÉTÉ M’A REND BELLE (VIDÉO AMAZON PRIME)

Adaptation du roman de 2009 de Jenny Han (To All the Boys I’ve Love Before), ce drame multigénérationnel en huit parties tourne autour du pouvoir durable d’une forte amitié féminine et d’un triangle amoureux entre une fille et deux frères.

Présentée comme “une histoire de passage à l’âge adulte sur le premier amour, le premier chagrin et la magie de cet été parfait”, la série met en vedette Rachel Blanchard, Tom Everett Scott et la nouvelle venue Lola Tung.

“Aussi doux, léger et rafraîchissant qu’une glace au bord de la piscine, ce drame basé sur un livre aborde la confusion et la beauté d’une maturité maladroite”, a écrit Joyce Slayton de Common Sense Media.

CELA VA DOULEUR (TVNZ +)

La dernière série se déroulant dans un hôpital de la BBC ne pourrait pas être plus éloignée des visions brillantes de Grey’s Anatomy.

Si vous cherchez un roman glissant déguisé en drame médical, alors vous êtes au mauvais endroit. Il s’agit d’un regard sombre, comique, brut et dérangeant sur la vie de jeunes médecins travaillant dans un service OB/GYN d’un hôpital du NHS de Londres.

Les réalisateurs de la série, Lucy Forbes et Tom Kingsley, font un travail fabuleux en équilibrant l’humour avec le déchirant, en s’assurant que les scènes médicales ont une vérité viscérale, et le drame parfois implacable n’est renforcé que par l’approche de l’humour noir de les protagonistes à rester sains d’esprit.

Au cœur du spectacle se trouve une superbe performance de Ben Whishaw, qui démontre à nouveau la capacité unique de combiner un superbe timing comique avec une vulnérabilité extrêmement relatable qu’il a déjà affichée dans A Very English Scandal et Paddington.

Bbc

Ben Whishaw joue le rôle d’un jeune médecin qui travaille dans la salle d’accouchement de la série comique dramatique This Is Going To Hurt.

MONDE OUEST (NEON/SKY GO)

L’actrice oscarisée Ariana DeBose et Aurora Perrineau de Prodigal Son rejoignent le casting de la quatrième saison de cette populaire série de science-fiction dystopique basée sur le film culte de Michael Crichton de 1973 du même nom.

Premiers épisodes depuis plus de deux ans, l’émission en huit parties a été décrite comme “une sombre odyssée dans le destin de la vie sensible sur Terre” et présente un parc d’attractions inspiré d’une vision romancée d’une Amérique des années 1930 contrôlée pour la mafia

“Westworld a peut-être perdu certains de ses points de QI au fil des ans, mais c’est toujours un shoot-em-up décent qui permet aux femmes de se battre et de gagner”, a écrit Melanie McFarland de Salon.com.

VOUS NE ME CONNAISSEZ PAS (NETFLIX)

Drame policier en quatre parties de la BBC basé sur le roman primé de 2017 du même nom d’Imran Mahmood.

Mettant en vedette Samuel Adewunmi, Sophie Wild et Bukky Bakray, il est centré sur un jeune homme accusé de meurtre. Mais bien que les preuves semblent accablantes, il raconte au tribunal une histoire extraordinaire qui pourrait tout changer.

« La présomption est différente et vous fait penser : quelqu’un peut-il avoir moralement raison tout en ayant tort juridiquement ? – et les performances étaient très fortes », a écrit dimanche Deborah Ross de The Mail.

Add Comment